paroisse-plouaret

Diocèse St Brieuc

RCF Côtes d'Armor

Paroisse Lannion

Plestin-Ploumilliau

Plouaret Ville

Les églises de nos relais

Eglise Saint-Emilion

Église Saint-Emilion de Loguivy-Plougras

La construction de la chapelle a commencé en 1516 et celle de la tour en 1566.
Sur la frise du transept midi, nous lisons d'un côté : "le dixième jour de février 1540 et un, le bois de cette chapelle a été fait" et de l'autre côté : "O Mater Dei, memento mei. Deus omnipotens miserere super isto". La frise du côté nord de la grande nef porte l'inscription suivante : "Le bout d'en bas de céans fait par Lamy Y. Gouarn à présent l'an 1557" et comme marque de souvenir, un marteau et une hache, avec les lettres G et D. D'après ces inscriptions, il faudrait attribuer la construction des murs de la chapelle à François de Plougras, d'après le cartulaire de Trogorre, en 1516, en présence de la Châtellerie de Trogorre. Les écussons de Plougras figurent sur tous les contreforts de la chapelle et au-dessus des trois portes principales : c'est la croix pattée des chevaliers de Plougras.La chapelle de St Emilion est restée propriété particulière jusqu'à la Révolution française. Les noms de ses fondateurs sont inscrits sur les vitres. Ils sont également sur les cloches dont une seule a été conservée. Cette chapelle a été restaurée de 1885 à 1887 et est devenue église paroissiale en 1888. Le clocher seul est classé au titre des monuments historiques en 1912. Il est l'un des plus haut de Bretagne. (source Patrimoine Des Communes de France)Monument historique


 Église Notre-Dame de PlouaretEglise Notre-Dame de Plouaret

L'église Notre-Dame comprend une nef à neuf travées flanquée de bas-côtés et un chevet plat percé d'une maîtresse vitre ornée d'un fenestrage ouvragé. Deux chapelles latérales forment les bras de la croix. L'église remonte, dans ses parties les plus anciennes, au début du XVIe siècle, mais la tour est plus tardive. On peut y lire l'inscription : « 28e jour de febvrier 1554 ce tour fut com [mencé] e ». Un procès-verbal de visite du commandeur de La Feuillée, daté de 1655, signale que la tour n'est pas encore achevée à cette date. Le trésor de l'église, une croix en or et une lampe en argent, disparaît en 1791, pendant les troubles de la Terreur. Les travaux de reconstruction et d'agrandissement, qui modifient presque entièrement la nef, débutent en 1829 et se terminent le 5 mars 1830. En 1861, le cimetière autour de l'église est abandonné et démoli en 1872 pour que la place du village puisse être agrandie. (source Patrimoine Des Communes de France)Monument historique


 Eglise Saint-Pierre de PlougrasÉglise Saint-Pierre de Plougras

L'église Saint-Pierre apparaît dans un compte diocésain daté d'environ 1330. Il ne reste rien de cet ancien bâtiment, hormis le fenestrage du XIVe siècle, réemployé dans la chapelle sud de l'édifice actuel. L'église, en forme de croix avec bas-côté nord de sept travées et bas-côté sud de dix travées, est restaurée en 1613. Le clocher-mur et le chœur sont construits au XVIIe siècle. En 1481, un vol est perpétré dans l'église. Les trois voleurs dérobent un calice, un sacramentaire en argent, une chandelle et de l'argent. Les malfaiteurs sont originaires de Mauron (Morbihan), de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) et de Quintin. Après une longue poursuite, deux d'entre eux sont pris et exécutés.(source Patrimoine Des Communes de France)Monument historique


Eglise Saint-Nérin de PlounérinÉglise Saint-Nérin de Plounérin

C'est vers 1870 que l'on entreprend de remplacer l'église du XVe siècle par une église moderne. L'édifice actuel comprend une nef de cinq travées avec bas-côtés, un transept et un chœur flanqué de deux chapelles. L'église est consacrée le 24 avril 1887. La tradition locale veut que saint Nérin, qui donne son nom à la commune, soit venu de Grande-Bretagne. Son nom paraît correspondre à celui du barde breton du VIe siècle, Neirin, originaire du Nord de la Grande-Bretagne. (source Patrimoine Des Communes de France)

 

 


Eglise Saint-Pierre de Plounevez-MoëdecÉglise Saint-Pierre de Plounévez-Moëdec

L'église Saint-Pierre comporte une nef de sept travées avec bas-côtés et un chevet plat. Deux chapelles latérales forment la croix. Près de la porte se trouve un petit abri destiné, dit-on, à recevoir les lépreux qui assistaient aux offices. Restaurée une première fois en 1722, l'église est à nouveau réparée en 1814 après les dégâts causés par la Révolution. Le haut du clocher et le bas-côté nord sont restaurés en 1848, le pignon occidental en 1864. D'autres parties de l'église sont par la suite reconstruites : les deux chapelles latérales en 1882, et le clocher, atteint par la foudre, en 1900.(source Patrimoine Des Communes de France)Monument historique

 


Eglise Saint-Pierre de Pluzunet Église Saint-Pierre de Pluzunet

Cette église en forme de croix latine ne conserve que peu de traces de l'édifice primitif. À l'exception du clocher, du pignon occidental et du porche sud, toute l'église est reconstruite en 1847 par Charles Kerleau, architecte et entrepreneur, qui réutilise les vieux matériaux. On remarque notamment quatre piliers à colonnettes engagées du XIVe siècle et des remplages flamboyants. La tour est achevée en 1669.(source Patrimoine Des Communes de France)Monument historique

 

 

 


Collégiale Saint-Pierre Tonquédec Collégiale Saint-Pierre Tonquédec

Reconstruite par les vicomtes de Coëtmen au terme de la guerre de Succession de Bretagne, cette église est érigée en collégiale par le pape en 1447, à la suite d'une requête de Roland IV de Coëtmen. Les seigneurs de Tonquédec, fondateurs et protecteurs du collège des chanoines, jouissent du droit de présentation des chanoines et du prévôt-recteur jusqu'en 1790. Au XIXe siècle, la vétusté de l'église rend nécessaires d'importants travaux, qui sont entrepris en 1835. La partie centrale de l'édifice est détruite, entraînant la disparition d'une tour et d'un portail comprenant douze niches. La collégiale possède une coquille de baptême (Cl. M. H. 1968), formée d'une simple lame d'argent repoussée et découpée, datée du premier quart du XVIIIe siècle, dont on ignore, malgré les poinçons, la provenance et les auteurs.(source Patrimoine Des Communes de France)


 Eglise Saint-Brandan de TrégromÉglise Saint-Brandan de Trégrom

L'église Saint-Brandan, en forme de croix latine, possède un clocher-mur, une nef à six travées et un chœur. Deux chapelles latérales forment les bras de la croix. L'édifice actuel garde des vestiges importants des XVe et XVIe siècles, comme la partie basse du pignon occidental, la sacristie, et les ailes, qui ont conservé leurs enfeus anciens. Celui qui se trouve sous la fenêtre gothique flamboyant du transept sud porte le blason des Kersauzon-Coatléguer. La reconstruction du chœur, du haut du pignon ouest et de la nef est commencée en 1895 et terminée l'année suivante.(source Patrimoine Des Communes de France)

 


ND de la Consolation Le Vieux-Marché Église Notre-Dame de Consolation Le Vieux Marché

L'église Notre-Dame de Consolation (reconstruite à partir de 1878), due aux plans de M. Courcoux datés du 20 décembre 1871. La première pierre est bénie le 26 mai 1878  (fin des travaux en 1886) et l'église est ouverte au culte qu'en 1883. Cette église remplace une ancienne chapelle édifiait en 1512 et qui était jadis sous le patronage de la seigneurie de Vieux-Marché (donc du marquis du Motier de La Fayette au XVIIIème siècle, qui en fit don à la fabrique de Plouaret le 25 novembre 1822). La chapelle, une fois restaurée, fut bénite le 6 mars 1825 par Mgr. Mathias Le Groing. L'église actuelle, en forme de croix latine, comprend un clocher extérieur, une nef avec bas côtés de quatre travées, un transept et un chœur entouré d'une carole. Elle comporte également plusieurs éléments anciens du XVIème siècle tels que le portail ouest, la porte nord, une pièta... (source infobretagne.com)Monument historique


 

Secours Catholique

CCFD

KTO

Vatican

LTC

Vous êtes ici : Accueil Paroisse Nos églises